Fleurs de l'argent
Collectif de pilotage d’un commercial pour vendre nos œuvres

Réunion d'info lundi 3 juin 2019

La proposition :

L’idée de ce collectif est née d’une réflexion de plusieurs années sur la question commerciale et d’une discussion avec Dominique Fougère, qui a exprimé sa difficulté à s’occuper de la commercialisation de son oeuvre.

Je rencontre souvent cette aspiration qu’une autre personne prenne en charge les démarches commerciales, lors de mes entretiens avec des artistes, et j’ai senti qu’il y avait sens à créer un dispositif pour répondre à cette demande.

Vendre, c’est d’abord se donner du temps pour le faire. Les artistes manquent souvent de cette richesse précieuse ou ils ont le sentiment de ne pas avoir une compétence commerciale suffisante, ou le goût de s’en occuper. Aussi, ils multiplient la création de leurs oeuvres, mais ils peinent à les vendre.

D’autre part, le passage à l’action est souvent compliqué dans le domaine commercial. Nous sommes gênés de contacter l’autre, de vendre notre travail, de faire les démarches et les actes que nous pensons que nous devrions faire ou même de les imaginer. Ce groupe a pour fonction d’aider de permettre la mise en mouvement qui devient possible parce que quelqu’un prend en charge la partie que nous avons de la peine à porter.

A qui ça s’adresse :

Ce dispositif propose aux artistes de bénéficier de la compétence complémentaire d’une personne dont c’est le métier. L’idée est de se donner en groupe, les moyens de son action commerciale. Il s’agit d’un système de mutualisation de la position de marchand d’art.

Il s’adresse particulièrement :

  • aux artistes ayant une réticence à se mettre au travail commercial.

  • aux artistes qui rêvent que quelqu’un les aide à vendre à leur place.

  • aux artistes qui souhaitent que quelqu’un les soutienne à trouver et à prendre leurs places.

  • aux artistes qui ont l’impression de ne pas aller au bout de leur développement commercial.

 

Ce qu’il se passe dans ce collectif :

Une vente implique une commercialisation c’est à dire tout un travail qui précède et qui suit la vente.

  • connaissance du produit

  • repérage des clients potentiels

  • création d’argumentaire

  • compréhension des motivations des acheteurs potentiels

  • retour à l’artiste sur l’intérêt que suscite son oeuvre

  • suivi des prospects

  • proposition d’actions régulières

 

Au sein de ce collectif, les participants délèguent l’acte commercial à un professionnel, mais ils s’engagent dans la responsabilité de la commercialisation de leur oeuvre. Les participants sont donc amenés à travailler, par la pratique, la question commerciale, même si sur le terrain, c’est le commercial qui agira en première ligne.

 

La mission de ce professionnel sera d’assumer les tâches suivantes :

  • Aider les artistes, dans cette dimension commerciale, par rapport à l’immensité du travail qu’ils ont à faire et par rapport à la quantité immense de compétence qu’ils doivent acquérir.

  • Agir pour susciter des occasions de rencontres avec un public potentiel.

  • Assumer pour les artistes différentes fonctions commerciales : une fonction de vente, mais aussi de commercialisation, de représentation.

  • Suivre les prospects pour faire aboutir les démarches commerciales.

  • Vendre bien entendu les oeuvres, mais également tout ce qui peut découler des oeuvres que ce soit des commandes, des produits dérivés, ou toute autre prestation en lien avec le travail de l’artiste.

 

Les participants, de part leur participation à ce collectif sont amenés à développer les aptitudes suivantes :

  • Oser rentrer dans une démarche commerciale et le revendiquer.

  • Oser se préoccuper de la chose commerciale.

  • Oser participer à l’invention de moyen commerciaux. Une démarche commerciale est aussi une création. Le groupe est un moyen de créer des démarches commerciales.

  • Suivre ce travail commercial et l’adapter selon les circonstances.

  • Croire à son art et être capable de définir ce qu’il vend et à qui il est susceptible de convenir.

  • Participer à l’invention d’une stratégie commerciale commune et développer sa propre stratégie commerciale personnelle.

     

Attention

Vendre, c’est un risque. L’artiste n’est pas certain de vendre, même si quelqu’un de compétent s’occupe de votre travail.

Contrairement au rêve de certain, le participant ne sera pas déchargé de toute implication.

Au contraire. Grâce à l’aide de quelqu’un dont c’est le métier et à l’aide des autres participants, il aura l’opportunité de développer des solutions, mais nécessairement chacun contribuera de manière importante dans à la mise en oeuvre de ces solutions.

 

Ce qu’on peut attendre de ce groupe :

De nouvelles opportunités, de nouveaux contacts, une stimulation des ventes, de nouvelles occasions de montrer son travail, des commandes. Le collectif est un moyen pour développer son réseau commercial et son public.

Une exploration de la question commerciale et un moyen de rencontrer d’autres personnes intéressées par le travail que l’on fait, d’autres endroits où présenter ses œuvres, d’autres horizons d’échanges.

Ce dispositif amène à dialoguer avec quelqu’un qui est opérationnel sur le terrain, mais aussi, à voir comment les autres s’y prennent sur le plan commercial.

De nombreux artistes pensent qu’ils ne sont pas à l’aise avec la question commerciale. Le collectif constitue une manière de tenter de pallier ce manque d’assurance – et peut être du coup, de découvrir sa propre manière de prendre en compte le travail commercial et de d’avancer sur le chemin de le résoudre.

Mieux supporter le rejet et le refus autour de son œuvre lorsqu’il se produit, parce qu’il y a un intermédiaire un médiateur entre le public et l’artiste. Quelqu’un et quelques autres, avec qui nous pouvons parler pour tenter de comprendre et de relativiser le refus lorsqu’il se produit.

Le groupe, le dispositif et le commercial nous aide à nous dire pleinement ce que

nous sommes, et à formuler ce que nous vendons vraiment.

 

Principe du groupe :

Le principe n’est pas tant de confier son intérêt commercial à un tiers ou un dispositif, que de piloter ce dispositif pour parvenir à un bénéfice commercial et à un développement de sa notoriété.

Le groupe développe un travail de direction commerciale collégiale et réfléchie. Il décide de la stratégie commerciale. Il pilote le commercial sur le terrain, lui définit des objectifs et estime ses résultats.

Le programme pour chaque participant :

  • Une réunion tous les mois de 3 heures.

  • Un accompagnement tous les trois mois, par deux.

  • A chaque réunion on demande aux artistes de remplir au préalable une fiche réunion, pour définir les leurs objectifs par rapport au commercial.

Les tarifs :

Trois formules suivant l'autonomie commerciale de chacun.

Le formateur : Olivier Wahl : peintre, auteur, créateur et fondateur du Groupement Intensité, Olivier accompagne le développement d'artistes depuis plus de 20 ans. Il intervient également en entreprise sur l’accompagnement du changement.

Cette formation peut entrer dans le cadre du CPF.

 

N’hésitez pas à contacter Olivier Wahl au 06 60 70 09 90 ou par mail : groupement.intensite@gmail.com

GROUPEMENT

INTENSITE

  • Facebook - Gris Cercle
  • Instagram - Groupement
  • YouTube - Groupement Intensité
  • LinkedIn - Gris Cercle

Incubateur d'artistes

13, rue de l'échiquier
75010, Paris, France

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now